Galerie Picturâ

Pierre Magnin

05/02/2017
SALON COMPARAISONS 2017
-> ART CAPITAL à Paris,au Grand Palais. [...]

25/10/2016
RDV : RENDEZ-VOUS D'ART
-> Manifestation d'art actuel du 9 au 27 novembre 2016 de 11h à 21h Espace Christiane Peugeot 62, avenue de la Grande Armée Paris 17ème Le vernissage de cette exposition aura lieu le mardi 8 novembre à 18h30 en présence des artistes. [...]

Né à PARIS en 1936. Vit et travaille à - LES BAUX DE BRETEUIL - 27160 en NORMANDIE (FRANCE) où se trouve son atelier. Diplômé de l'Ecole Supérieur ESTIENNE (1954) A réalisé : Les signes du Zodiaque et la « Gitane » des allumettes SEITA.

Principales expositions : Galerie collections Privé (Paris), Médiathèque (Evreux), Espace Alphonse Daudet (Coignières), Galerie de Courcy ( Granville), Musée de la Poste (Paris), Galerie Mike Schultz (Rüsseilheim-Allemagne), Espace Culturel De SAINT GERMAIN DES ANGLES, L'USINE A ZABU(Evreux), Galerie Europa (Bologne-Italie), Galerie Marcel Bernheim (Paris), Foyer des Artistes de Montparnasse (Paris), Galerie Gama (Trouville), Salon de Mai (Paris), Salon d'Automne (Paris), Galerie du Vieux Port (La Rochelle), Salon Comparaisons (Paris), Champs-Élysées, 61 peintres " STAL" (Paris), Salon de Nice...

Portrait : Vidéo Ad Litteram, 15 ans d'Art contemporain-D Stal, Vérité et Jubilation, Normandie Terre des Arts, Normandie Terre de Liberté.

» Oeuvres exposées
Pierre Magnin
 

Une chaussette verte et l’autre rouge. L’âme et le cœur sur la Palette. L’œil espiègle. Voici l’homme : Pierre MAGNIN. Tout est dit déjà dans le nom. C’est du solide et cela sonne comme un rempart. L’artiste est planté devant vous et fait frire les idées noires. Une espèce de preux chevalier qui aurait perdu sa monture et poursuivrait sa route à pied, une brosse en guise d’épée.

Riez si vous le voulez. Il aime ça ! La gamme sur laquelle il joue n’est pas celle d’un anémique. Elle mêle le piment rouge et la pomme verte, la grenade et l’orange amère, l’indigo pur et le cédrat. Des ingrédients fougueux prévus pour une cuisine rageuse, un plat crépitant de saveurs.

Et ses corps nus, comme des lames qui défont les draps de la plage, ses grèves aux ’’sables émouvants’’ qui portent la chair à l’extase ! Que nous disent-ils sinon de partager l’heure présente, de la boire jusqu’à la lie. Une peinture, ça ne s’explique pas, ça se regarde et, si possible, en compagnie. Les chambres froides de nos musées n’en expriment que la cote boursière, accompagnée d’une notice aux relents de pharmacopée. Des vestales bardées de diplômes en sont les doctes embaumeurs. Mais l’art dans tout cela ! Qu’en reste-t-il ?.
"La vie sera toujours du côté des volcans. Les sismographes n’y changeront rien. Et Pierre MAGNIN préfère s’en amuser à sa façon, avec tendresse, cela va de soi. La cruauté n’est pas son genre. Perdu au fond de sa campagne, il regarde se lever le jour, respire profondément et le voilà parti pour une ardente journée : un véritable régal optique. Ses lutteurs semblent s’accoupler, ses amoureuses se contorsionnent, ses strip-teaseuses l’allument de la paupière et voici qu’une guitare enceinte lui avoue son trop-plein d’amour. Dans un coin de l’atelier, de vieux tubes de couleur occupent un panier à salade, pendu comme un hamac au bois de la charpente. Ce sont ses canaris dociles, ses perruches aux ailes brisées.

La vie sera toujours du côté des nomades, de ces poètes jetés hors du nid de la horde, de ces anges affamés d’espace que le monde prend pour des fous. MAGNIN, lui, nous désigne un monde tout en rondeurs. En lorgnant son trognon de poire, il en dessine l’épure à jamais provisoire. Et ses nus anguleux, onduleux nous parlent d’une terre où homme et femme, enfin réconciliés, ne se soucient plus que du bonheur ".

Luis PORQUET


Les accents et les formes sont peints de telle sorte qu’ils sont dynamisés. Un cadre de lumière chromée qui met en avant, dans une importante mesure, les capacités imaginatives et créatives qui sont finalement guidées par les ’’connaissances’’.

…Le langage du peintre est poésie virtuelle, compensation et stratégie, un langage d’images qui est transcrit par le contemplateur…

…L’espace d’images dans les peintures de Pierre MAGNIN n’est pas fixé en perspective, n’est pas non plus concevable en tant que grandeur absolue, mais en tant ’’qu’espace des espaces’’ comme une pièce vectorielle ou une scène que l’on peut voir de tous côtés, sur laquelle l’œil découvre-le ’’mouvement multicolore’’ à proximité…

…La silhouette humaine vit…est modelée de façon pittoresque, pleine d’expression. Les formes des corps sont ressenties comme étant toutes en mouvement. L’anatomie stimule l’imagination, la silhouette, un contour vibrant balancé, une abstraction réduite fait apparaître le corps de la femme, mimétique, et allusif par rapport à celui de l’homme, et en même temps imaginaire dans la beauté.

…La polychromie des tons, le rythme des espaces, dans lesquels la sensualité de la femme et de l’homme jouent leur rôle pour remplir la composition de tension. Telles sont les peintures de Pierre MAGNIN. L’art ne propose aucune recette, il est comme la vie, tous les jours surprenant et nouveau.

Sylvie BIET


Styliste exceptionnel, MAGNIN est un artiste à l’humour généreux dont les salves acides ne peuvent laisser indifférent : utilisant la couleur pure (bleu, vert, rouge), il exprime avec force son amour de la femme.

Ceux qui aiment la peinture feutrée seront mal à l’aise avec lui. Rien n’est plus franc que cette vision provocatrice du corps dont les rythmes s’exaltent en gestes chaleureux, en graphismes ludiques et vifs.

Car MAGNIN a le sens du jeu. La peinture est pour lui un exercice jubilatoire et si ses muses arborent parfois des poses un peu forcées, c’est pour mieux réveiller en nous le sens de la vie.

…La quête d’un véritable artiste dépasse toujours les apparences. C’est de symboles aussi qu’il se nourrit en recherchant la forme pure.

Luis PORQUET